Mal de tête, céphalées, migraines... Ensemble c'est mieux !

Causes d'une forte fièvre après un accouchement réussi

Même un accouchement réussi ne peut pas protéger contre les complications. Afin d'éviter cela, une femme avec un enfant est laissée à l'hôpital pendant plusieurs jours, car à ce moment, leur corps est très faible. Pendant et après l'accouchement, environ 8 litres de liquide sont perdus: cela comprend le liquide amniotique, la perte de sang standard, ainsi que l'évaporation du corps et en raison d'une respiration rapide.

Causes d'une forte fièvre après un accouchement réussi

Un changement d'équilibre affecte l'état de tous les organes et systèmes, principalement - excréteur et cardiovasculaire.

Contenu de l'article

L'augmentation de la température corporelle après l'accouchement est un signe d'avertissement

Étant sous la supervision d'obstétriciens, le nouveau parent est examiné tous les matins. Les médecins déterminent le taux de contraction de l'utérus, l'état des glandes mammaires, la nature de l'écoulement. Les sutures, le cas échéant, sont traitées une fois par jour dans une salle de traitement. En conclusion, la température corporelle est mesurée.

La température est un indicateur important. Il peut être utilisé pour déterminer l'état d'une personne, y compris le processus de rétablissement de la mère après l'accouchement . Dans presque tous les cas, lorsque des complications surviennent, la marque du thermomètre dépasse la normale.

De plus, cet indicateur est souvent le premier signe d'une complication en développement. La nature de la hausse, les chiffres et l'heure de son apparition permettent aux spécialistes d'établir puis d'éliminer la cause de son apparition.

Causes d'une forte fièvre après l'accouchement

Tout d'abord, les provocateurs de complications sont les microbes, qui sont les agents responsables des maladies septiques. L'infection pénètre généralement dans les surfaces de la plaie (fissures, déchirures, incisions) qui se forment lors de l'accouchement ou des blessures aux mamelons. Parfois, la pathologie septique est le résultat d'une exacerbation de l'inflammation qui existait auparavant dans le tractus génital.

Dans certains cas, il s'agit d'un processus inflammatoire dans les vaisseaux du bassin et des membres inférieurs. Les complications, selon l'échelle, sont divisées en local, c'est-à-dire limité à une zone ou à un organe, et généralisé - couvrant tout le corps.

Un certain nombre de complications locales (locales) comprennent des pathologies telles que la métroendométrite, les ulcères du post-partum, la salpingo-ovariite, la paramétrite, la mammite, la pélvéopéritonite et la thrombophlébite.

Les symptômes de ces maladies incluent la fièvre et d'autres signes caractéristiques d'inflammation:

Causes d'une forte fièvre après un accouchement réussi
  • Metroendométrite - inflammation de la muqueuse utérine. La pathologie se produit avec l'accumulation d'écoulement après l'accouchement, le blocage du cou avec un caillot, la rétention d'une partie du placenta / membrane, une infection du vagin, l'exacerbation d'une maladie obsolète. Après l'accouchement, dans ce cas, la température reste jusqu'à 38-39, elle survient après 3-4 jours, accompagnée de frissons, de perte d'appétit, de troubles du sommeil. L'utérus cesse de se contracter, il y a une douleur à la palpation. La décharge devient trouble, offensive, croissante ou décroissante. La condition est arrêtée par des antibiotiques, des vitamines, des médicaments pour la contraction utérine. Si nécessaire, laver la cavité utérine;
  • Un ulcère post-partum survient dans la zone d'une plaie causée par l'accouchement. Habituellement, les ulcères se forment lorsqu'une infection pénètre dans une fissure, se rompt. La température 37-38 après l'accouchement survient après 2 semaines. La femme s'inquiète de la fièvre, des brûlures et des douleurs dans la région génitale. Une plaque purulente se forme dans la zone touchée et les tissus environnants deviennent rougeâtres et gonflés. Le traitement comprend des antibiotiques, l'alitement et des médicaments pour cicatriser les plaies;
  • La paramétrite est une inflammation des tissus adipeux autour de l'utérus. La pathologie se produit souvent d'un seul côté, mais il existe des cas de lésions bilatérales. Dans ce cas, l'infection pénètre à travers les déchirures du col de l'utérus et les parois du vagin. La température est souvent élevée - environ 40 degrés, se produit, en règle générale, 10 à 12 jours après l'accouchement. Des frissons sont observés, accompagnés de douleurs abdominales, de troubles et de douleurs lors des selles et de la miction. Des ulcères peuvent se former sur la zone enflammée. Le traitement, comme dans le cas de la métroendométrite, est effectué dans un hôpital et consiste en un traitement conservateur. Lorsqu'un abcès se forme, une autopsie est réalisée;
  • La mammite est la pathologie la plus courante - inflammation de la glande mammaire. Elle est provoquée par des microbes qui pénètrent par des fissures dans les mamelons, avec l'écoulement de sang ou de lymphe provenant d'autres foyers d'infection. Si la température augmente brusquement de 39 à 39 et plus, ainsi que des frissons, une mammite peut être suspectée. Autres symptômes: douleur thoracique, malaise, maux de tête. Habituellement, les glandes mammaires gonflent, la peau devient rouge et l'écoulement du lait est perturbé. Lors de l'expression, de légers mélanges de pus peuvent être observés. Lorsque ces conditions apparaissent, une attention médicale adéquate est nécessaire. Habituellement, le traitement est conservateur (antibiothérapie), mais dans les cas graves (avec mammite purulente), ils ont recours à une intervention chirurgicale;
  • La pélvéopéritonite est une inflammation de la paroi abdominale du petit bassin. La température monte 2 semaines ou un mois après l'accouchement et atteint 42 degrés. Dans le même temps, il y a un fort frisson, une douleur aiguë dans l'utérus, des nausées / vomissements. Le patient se sent très mal. Si une pathologie est suspectée, il est nécessaire d'appeler d'urgence une aide d'urgence et d'hospitaliser le patient dans un établissement médical pour lui fournir l'assistance nécessaire. Le cours du traitement comprend:alitement strict, vitamines, antibiotiques, médicaments immunostimulants;
  • Thrombophlébite - inflammation des veines avec formation ultérieure de caillots sanguins (thrombus), qui rétrécissent la lumière des vaisseaux sanguins, rendant la circulation sanguine difficile La thrombophlébite de l'utérus provoque une métroendométrite. La maladie peut se propager au bassin et aux jambes. Beaucoup moins souvent, il se développe dans le contexte d'une forme chronique. Les lectures du thermomètre augmentent 2 semaines - un mois après l'accouchement, accompagnées de frissons et peuvent tenir le même temps. Le vaisseau affecté est douloureux, rougi à la palpation. S'il y a un blocage avec un thrombus, la jambe gonfle. La maladie nécessite un traitement dans le service de chirurgie vasculaire, où la femme doit suivre un traitement anti-inflammatoire et anticoagulant;
  • La lactostase est une autre pathologie affectant les glandes mammaires, caractérisée par la stagnation du lait qu'elles contiennent. Habituellement, les raisons de la violation sont assez typiques: manquer un ou plusieurs repas. En outre, la maladie peut survenir en raison d'une tension inégale, d'un blocage des canaux galactophores (un ou plusieurs), d'une hypothermie, d'une surchauffe. La marque du thermomètre ne dépasse pas 39. Une femme peut se plaindre de douleurs et d'une sensation de plénitude dans le lobule mammaire. Cette violation, en règle générale, n'affecte pas l'état général. Les symptômes disparaissent immédiatement après la vidange complète du sein, c'est-à-dire qu'il est très important de ne pas arrêter d'allaiter le bébé et de l'appliquer à la demande. Si vous n'agissez pas, la lactostase se transforme en mammite.

J'ai eu une forte fièvre après l'accouchement - est-ce une inflammation?

Il convient de noter qu'une augmentation des lectures du thermomètre n'indique pas toujours la présence d'une maladie. La thermorégulation change avec le stress, les poussées hormonales, les allergies, les transfusions de sang et de substituts sanguins, la surchauffe, etc. Avoir un bébé ne fait pas exception. Dans les premiers temps, ce phénomène se produit sans raison apparente.

La température après l'accouchement peut varier de 35 à 37 degrés. Cette fluctuation est causée par une activité hormonale accrue au moment de la naissance du bébé. Il y a un tremblement musculaire ressemblant à un frisson. En conséquence, le processus de thermorégulation est temporairement interrompu.

L'état de dépression post-partum est dangereux, ce qui peut être accompagné d'une violation du transfert de chaleur.

Si une température élevée a augmenté après l'accouchement (jusqu'à 38), cela indique peut-être le début de la lactation. En règle générale, ce processus est associé à une activité hormonale élevée.

Au début, en raison de l'affaiblissement du corps, une allergie à certains médicaments, aliments et odeurs peut survenir. Très souvent, de tels phénomènes s'accompagnent d'une violation de la thermorégulation.

Une nouvelle mère doit surveiller son état et, dès les premiers symptômes d'inflammation, contacter immédiatement un spécialiste pour identifier les causes et les foyers de la maladie.

8 Signes Alarmants Qui Indiquent Que Tu As Trop d’Œstrogènes

Post précédent Régime thérapeutique après un infarctus du myocarde
Prochain article Trousse de premiers soins pour un nouveau-né: ce qui devrait toujours être à portée de main