GROSSESSES A RISQUE

Polyhydramnios modérés pendant la grossesse

Le bébé, se développant dans l'utérus de la mère, est toujours entouré de son environnement habituel - le liquide amniotique. S'ils sont absents, le développement du bébé est impossible et s'il y en a peu, c'est très difficile.

Polyhydramnios modérés pendant la grossesse

Cependant, il y a aussi l'effet inverse lorsque le liquide amniotique est plus que normal. Pourquoi est-ce dangereux, comment traiter la pathologie et cela vaut-il la peine de s'inquiéter si vous avez reçu un diagnostic de polyhydramnios modérés pendant la grossesse - découvrez notre article.

Contenu de l'article

Fonctions

Le liquide amniotique est un facteur indispensable à la réussite d'un bébé en bonne santé. Le liquide amniotique est une source de nombreux nutriments pour un bébé, ainsi qu'un moyen de croissance et de développement complets de nombreuses fonctions, par exemple la déglutition, la motricité, le péristaltique.

De plus, les eaux de haute qualité protègent le bébé contre les dommages mécaniques, maintiennent la température requise et créent un confort. Quant à la plus petite quantité de liquide amniotique, tout est clair - si cela ne suffit pas, alors le développement complet du fœtus est difficile: le cordon ombilical peut être clampé, le bébé peut manquer d'oxygène, il lui sera difficile de bouger, etc.

Qu'en est-il de plus?

Raisons

Ainsi, le dépassement du taux de liquide amniotique s'appelle polyhydramnios et est considéré comme une pathologie. Si le polyhydramnios est négligeable, il est appelé modéré. Les futures mamans sont confuses lorsqu'elles entendent modéré , à quel point il est proche de dangereux ou de sûr ?

Normalement, la quantité de liquide amniotique est de 700 à 1200 ml. Avec les polyhydramnios, environ deux litres de liquide amniotique peuvent s'accumuler.

Il y a en fait de nombreuses raisons pour les polyhydramnios pendant la grossesse, et plus d'un tiers sont idiopathiques (de nature inconnue).

Parmi les raisons établies, on trouve :

  • infections se développant in utero;
  • malformation du placenta;
  • Conflit Rh entre la mère et le fœtus;
  • maladies de la femme enceinte: cardiovasculaires, hormonales, endocriniennes, systémiques, rénales;
  • gestose;
  • caractéristiques anatomiques, par exemple utérus de selle ;
  • divers patoslogique développementale du fœtus: anomalies du système nerveux central, tractus gastro-intestinal sous-développé;
  • troubles génétiques;
  • gros fruit;
  • Conflit Rh entre la mère et le fœtus;
  • grossesse multiple.

Les principaux facteurs du développement des polyhydramnios sont le diabète sucré, les problèmes rénaux, les maladies chroniques d'autres organes et systèmes. En outre, des anomalies dans le développement du placenta et l'incompatibilité des facteurs Rh du sang de la mère et du bébé à naître peuvent devenir la raison du développement d'une déviation dans les dernières étapes de la naissance d'un enfant.

La cause des polyhydramnios aux stades avancés de la grossesse peut être la présence d'une toxicose au troisième trimestre.

Fonctionnalités

Polyhydramnios modérés pendant la grossesse

Un tel diagnostic peut être posé après avoir subi une échographie de routine et un examen médical. Les signes qu'une femme rencontre personnellement incluent une sensation de gonflement dans l'abdomen, des rouleaux de liquide amniotique lors du changement de position du corps, une tension et une élasticité de l'abdomen, la manifestation d'une activité fœtale excessive (il y a où se retourner).

Habituellement, une femme se familiarise avec les signes de polyhydramnios pendant la grossesse dès le premier trimestre, mais le diagnostic final est posé après la 16e semaine, après la formation complète du placenta.

Si le médecin soupçonne la présence de cette déviation, il envoie la femme enceinte pour un examen complémentaire: échographie, examen par un gynécologue, dopplerométrie, cardiotocographie. Si vous avez une deuxième échographie, suivez les conseils - ne dites pas que vous avez déjà reçu un diagnostic de polyhydramnios , car ce diagnostic est souvent prématuré ou erroné.

Souvent, les changements de position du bébé lors du réexamen changent radicalement l'image.

Le plus souvent, il arrive que le polyhydramnios ne s'accompagne d'aucun autre écart par rapport à la norme. Cependant, il existe également d'autres moyens.

Pourquoi un polyhydramnios modéré est dangereux

Habituellement, le polyhydramnios ne se produit pas instantanément, mais augmente progressivement. Le vrai danger réside dans les cas d'augmentation soudaine du liquide amniotique ou d'une trop grande quantité de son volume.

En pensant à ce qui est dangereux pour le fœtus polyhydramnios pendant la grossesse, vous devez connaître les effets secondaires possibles. Par exemple, une pression excessive peut être exercée sur un enfant, certains organes et systèmes, en particulier le système nerveux, sont en retard de développement, une hypoxie apparaît. Tout cela se produit parce que la circulation sanguine change et que l'apport d'oxygène au cerveau du fœtus diminue.

Faites attention aux moindres changements de votre état et de votre bien-être. Par exemple, vous pouvez avoir des difficultés à respirer car la tendance aux polyhydramnios pendant la grossesse exerce une pression sur vos organes internes. Un œdème peut se développer, un gargouillis d'estomac, une douleur soudaine ou une lourdeur dans l'abdomen apparaîtra. Si vous présentez ces symptômes, consultez immédiatement votre médecin.

Comment traiter

La chose la plus importante dans la question de savoir comment le polyhydramnios est traité pendant la grossesse est un contrôle minutieux de la situation. Si cela vous a été diagnostiqué, ne laissez pas ce processus suivre son cours. Tout d'abord, avec l'aide de spécialistes, il est nécessaire de déterminer la cause de ce fait, puis de commencer directement le traitement.

Il est possible que votre médecin vous prescrive une cure d'antibiotiques pour prévenir l'infection. Il peut également s'agir d'un traitement de soutien, tonique et diurétique. Dans les cas particulièrement difficiles en milieu hospitalier, l'excès de liquide amniotique est éliminé à l'aide d'un cathéter fin spécial.

Accouchement

Polyhydramnios modérés pendant la grossesse

Dans le cas d'une telle pathologie, il y a très souvent une violation du travail. Il commence plus tôt ou plus tard et est généralement affaibli. Il arrive que l'eau part trop tôt et que le placenta s'exfolie. Si le liquide amniotique ne part d'aucune façon, le sac amniotique est perforé. Cela facilite l'accouchement et évite de nombreuses complications.

Malheureusement, la prévention ne fonctionne pas dans ce cas. Cependant, le contrôle de l'état général d'une femme, du volume et du processus d'augmentation du polyhydramnios est extrêmement important.

N'oubliez pas que ne pas agir sur une question aussi importante peut avoir des résultats désastreux. Travail faible, développement de défauts et de pathologies, naissance prématurée et même congélation fœtale intra-utérine - tout cela peut être le résultat d'une attitude négligente envers ce problème.

Chères futures mamans, ne paniquez pas si un tel diagnostic vous a été diagnostiqué, gardez à l'esprit qu'il est temporaire et ne constitue souvent pas une menace pour le bébé et la mère.

Mais il est très important de surveiller votre santé pendant la grossesse! Faites confiance à un spécialiste, passez des examens réguliers, suivez attentivement le traitement et donnez naissance à un bébé en bonne santé!

Décollement prématuré du placenta normalement inséré (DPPNI)

Post précédent Comment faire cuire des crêpes moelleuses dans de l'eau sans levure: recettes simples et originales
Prochain article Le mari et l'enfant sont un problème inattendu ...