Infections Bactériennes pendant la grossesse chez femme enceinte conduite à tenir

Syphilis pendant la grossesse: diagnostic, traitement, conséquences pour le fœtus

La syphilis est une maladie sexuellement transmissible grave et plutôt désagréable qui endommage les muqueuses, la peau, le système nerveux et les organes internes. De plus, la maladie s'accompagne d'une restructuration immunitaire et biologique de tous les organes et systèmes.

L'agent causal de la maladie est le tréponème pâle (spirochète). La syphilis est un problème particulièrement grave pendant la grossesse, qui peut entraîner une fausse couche, une naissance prématurée ou la naissance d'un bébé présentant des anomalies congénitales.

Contenu de l'article

Révélation syphilis chez la femme enceinte

Syphilis pendant la grossesse: diagnostic, traitement, conséquences pour le fœtus

Pour la détection précoce de cette maladie, toutes les femmes enceintes en consultation avec l'enregistrement se voient prescrire un dépistage de la syphilis. Par la suite, pendant toute la grossesse, la femme devra subir ce dépistage deux fois de plus: à 28-30 semaines de grossesse et à 39-40 semaines (avant les formalités administratives à l'hôpital).

Pas un seul médecin n'est en mesure de contrôler les contacts sexuels de ses patientes enceintes, cependant, il est de sa responsabilité directe de préserver la santé de la femme elle-même et de son bébé à naître. Par conséquent, ces examens sont effectués afin de détecter le plus tôt possible la syphilis pendant la grossesse et d'agir.

En même temps, aucune femme dans une position intéressante ne peut être sûre à 100% de ne pas être malade, même avec un seul partenaire et des relations sexuelles uniquement avec un préservatif.

Après tout, la maladie peut être transmise non seulement par les rapports sexuels, mais la probabilité de contracter la syphilis au foyer est également assez élevée. De plus, la maladie peut être asymptomatique pendant une longue période, exerçant un effet néfaste sur tous les organes et systèmes à ce moment.

C'est pourquoi il est recommandé à toutes les femmes enceintes de se soumettre à des examens pour s'assurer que le futur bébé n'est pas en danger. Chaque femme doit clairement comprendre qu'une détection précoce et un traitement adéquat aideront à éviter le développement de complications graves pendant la grossesse.

Types de recherche

Syphilis pendant la grossesse: diagnostic, traitement, conséquences pour le fœtus

Pour subir un dépistage de la syphilis, un gynécologue peut recommander l'un des deux tests à une femme enceinte: réaction de Wasserman (RW, RV) ou microréaction de précipitation (MR). Le premier type d'analyse a récemment été de moins en moins utilisé, car il donne souvent un résultat erroné.

Si le dépistage est positifvous, le médecin devrait vous recommander des tests supplémentaires, conçus pour clarifier le diagnostic et exclure la présence de faux positifs pour la syphilis pendant la grossesse.

Il existe 5 types de méthodes supplémentaires utilisées pour confirmer le diagnostic:

  • RIF - réaction d'immunofluorescence;
  • Immunoblotting;
  • RIBT - réaction d'immobilisation du tréponème pâle;
  • ELISA - dosage immunoenzymatique;
  • La RPHA est une réaction d'hémagglutination passive.

Il n'est pas nécessaire de passer tous les tests énumérés ci-dessus pour confirmer le diagnostic. En règle générale, seuls deux sont nommés - RPGA et RIF. Si leurs résultats s'avèrent contradictoires, la livraison des tests restants de cette liste est attribuée.

Grossesse et syphilis faussement positive

Syphilis pendant la grossesse: diagnostic, traitement, conséquences pour le fœtus

Un phénomène tel qu'un résultat de test faussement positif assombrit régulièrement la joie de la maternité pour de nombreuses femmes. Qu'est-ce qui provoquera un résultat de test faux positif pour la réaction de Wasserman?

Très souvent, une telle détection d'une fausse maladie se produit après la guérison de la syphilis, dans le cas où moins de trois ans se sont écoulés depuis le moment de la guérison. Dans ce cas, la femme se voit obligatoirement faire des études complémentaires.

Mais malheureusement, le plus souvent en cas de tests de dépistage positifs chez les femmes, la syphilis est vraiment confirmée, car les femmes qui ont eu cette maladie savent qu'il est conseillé de commencer à planifier une grossesse après la syphilis guérie au plus tôt trois ans.

Le moyen le plus fiable de confirmer un test faussement positif est de tester le partenaire sexuel de la femme. Si aucun signe de maladie n'a été trouvé chez lui et que la femme est fermement convaincue qu'elle n'a eu aucun contact avec d'autres partenaires, il est logique de désigner un réexamen. Si le partenaire sexuel découvre également des signes de cette maladie, il est nécessaire de commencer d'urgence un traitement pour les deux.

Détection et traitement

Si le dépistage et les tests supplémentaires ont donné un résultat positif et que le diagnostic a été confirmé, la femme doit suivre un traitement comprenant deux cours: principal et préventif.

Le cours principal est effectué immédiatement après le diagnostic en milieu hospitalier, et le deuxième cours prophylactique peut être effectué en ambulatoire à 20-24 semaines de grossesse.

Syphilis pendant la grossesse: diagnostic, traitement, conséquences pour le fœtus

Les antibiotiques pénicillines et la Ceftriaxone sont utilisés pour traiter cette maladie chez la femme enceinte (et pas seulement). À la fin du traitement complet, la maladie cesse de se développer, c'est-à-dire que la syphilis primaire ne se transforme pas en secondaire et en secondaire - en tertiaire.

Les lésions supplémentaires des tissus et des organes du corps avec le tréponème cessent, les éruptions cutanées disparaissent et le système nerveux ne se produit pas. Avec le traitement systématique de la syphiliset suivant toutes les instructions du médecin, le résultat sera obtenu dans les plus brefs délais.

On pense que les femmes qui ont suivi un traitement deviennent non infectieuses. Les médicaments et les méthodes modernes de traitement de cette maladie permettent avec une forte probabilité de prévenir l'apparition de la maladie chez un enfant, à condition que la maladie soit détectée au cours des deux premiers trimestres de la grossesse. Cependant, après la naissance, le nouveau-né est soumis à un examen obligatoire.

Le traitement des femmes enceintes avec un tel diagnostic posé pendant la grossesse est généralement effectué dans un hôpital de maladies infectieuses ou une maternité spécialisée. L'accouchement doit également avoir lieu dans une unité d'observation spéciale d'une maternité conventionnelle ou dans une maternité spécialisée.

Conséquences d'une infection intra-utérine

Même si une femme enceinte atteinte de syphilis parvient à éviter une fausse couche tardive spontanée à 12-16 semaines de grossesse et à porter l'enfant jusqu'à 38-40 semaines, il peut naître déjà mort ou avoir divers types de pathologies et de complications.

Syphilis pendant la grossesse: diagnostic, traitement, conséquences pour le fœtus

Les symptômes de la syphilis congénitale apparaissent immédiatement après la naissance d'un enfant. En règle générale, ces enfants naissent avec des signes de prématurité, présentent des lésions caractéristiques de la peau et des os, du foie, des reins et du système nerveux. Ils prennent mal du poids, se développent lentement et souvent n'allaitent pas.

De plus, ces nouveau-nés se caractérisent par une agitation et une anxiété accrues, ils dorment mal et pleurent presque toujours.

Les enfants dont les mères ont déjà eu cette maladie sont sous la surveillance particulièrement étroite des médecins. Si des signes d'une maladie congénitale sont détectés, le traitement est prescrit immédiatement après la naissance, tandis que le bébé est transféré de la maternité à un hôpital spécialisé dans les maladies infectieuses.

Les enfants qui ne présentent aucun signe de syphilis congénitale observent toute la première année de vie dans le coffret. Dans le même temps, pendant toute cette période, des tests appropriés sont effectués tous les 3 mois, le tout premier test sanguin est effectué immédiatement après l'accouchement du cordon ombilical.

Dans la première analyse, la présence d'anticorps contre les tréponèmes est considérée comme acceptable, puisqu'ils sont obtenus de la mère. Les résultats des tests ultérieurs devraient normalement montrer une diminution de ces anticorps. Une augmentation du nombre d'anticorps indique une infection de l'enfant et la nécessité d'un traitement en milieu hospitalier.

Prenez soin de votre santé et de la santé de votre bébé!

Syphilis

Post précédent Nous organisons un SPA à domicile: de l'argile cicatrisante pour sauver les cheveux
Prochain article Apprenez à coudre à la main et sur une machine à coudre